Coastal margins and backshores represent a major sink for marine debris: insights from a continental-scale analysis

Flag Csi
Publication d'un membre du CSI The SeaCleaners
Catégorie : Détection et Caractérisation
Date :14 août 2020
Avis TSC : Les études sur l’accumulation des débris plastiques en mer se focalisent beaucoup sur les gyres océaniques, du fait de l’hypermédiatisation des observations qui y sont effectuées. Les images et les études sur les débris s’accumulant dans les zones côtières semblent moins « sexy » aux yeux des médiats. Leur présence régulière s’est banalisée dans de nombreux endroits. Les auteurs de cette étude montrent que la quantité de débris dans ces zones est globalement très importante. Ils sont apportés par les vagues, le vent et les activités touristiques où industrielles. Lorsqu’un bilan est effectué sur une zone côtière suffisamment étendue, la quantité totale de déchets accumulés est remarquable. Elle pourrait même constituer le réservoir principal d’accumulation des déchets apportés par les rivières en zone côtière, en particulier pour les déchets de grande taille.
Olivelli, Arianna; Hardesty, Britta Denise; Wilcox, Chris.
Environmental Research Letters : 15 (DocId: 7)
Marine debris represents a major threat for the environment. Plastic production is increasing exponentially and causing an unprecedented growth of plastic pollution entering the marine environment. Hence, a thorough assessment of debris accumulation areas is required to address the longstanding question about where is all the missing plastic. Most research on marine debris sinks to date has focused on oceanic gyres, the water column, seabeds and wildlife. Relatively little has focused on the potential of coastal areas as debris sinks. To address this knowledge gap, the spatial distribution of debris from the waterline to the backshore was modelled from a continental-scale dataset of coastal debris distribution from 635 surveys across Australia. Results showed that the distribution of debris is significantly correlated with oceanic and atmospheric processes (i.e. onshore Stokes drift and wind), and coastal usage for recreational activities (i.e. regional population and distance to the nearest road). Debris density and size increased from the waterline to the backshore, indicating that the backshore area represents an important debris sink, especially for larger sized items.