COVID-19 Pandemic Repercussions on the Use and Management of Plastics

Flagmr
Must Read
Catégorie : Politiques et Réglementations
Date :14 août 2020
Avis TSC : 129 milliards de masques et 65 milliards de paires de gants sont utilisés chaque mois du fait de la pandémie au COVID-19. Sous couvert d’urgence de la situation sanitaire, les principes de l’économie durable et circulaire ont été mis de côté immédiatement. En effet, cette énorme quantité d’objets jetables à usage unique, a été mise sur le marché et leur vente a été forcée par décrets réglementaires des gouvernements sans la moindre réflexion sur la gestion des déchets. Ceci montre bien que les principes de l’économie circulaire sont loin d’être intégrés, même au niveau des concepts, dans l’esprit de nos dirigeants et encore moins dans l’esprit des industriels. Nous sommes face un pur modèle de l’économie linéaire qui justifie une pollution massive des écosystèmes par principe de précaution sur la santé humaine. Cette vue à très court terme oublie que la santé des écosystèmes va affluer sur notre santé humaine en particulier dans l’émergence de nouvelles maladies et dans la dégradation de notre système immunitaire naturel. D’autre part, les études montrent que ces objets contaminés que l’on retrouve dispersés dans l’environnement gardent leur potentiel de contamination pendant plusieurs jours ils présentent donc aussi un risque sanitaire qui n’a pas été géré. Ceci est inacceptable car les moyens techniques pour gérer ces déchets sont connus, en particulier dans les milieux hospitaliers, où ils sont collectés et stérilisés ou incinérés. De même, sous couvert de protection des citoyens, la réutilisation des sacs et des objets est proscrite à la faveur des emballages ou des containers à usage unique, en particulier dans la restauration et dans les commerces alimentaires.
Prata, Joana C.; Silva, Ana L. P.; Walker, Tony R.; Duarte, Armando C.; Rocha-Santos, Teresa.
Environmental science & technology : 54 (DocId: 13) 7760–7765.
Plastics are essential in society as a widely available and inexpensive material. Mismanagement of personal protective equipment (PPE) during the COVID-19 pandemic, with a monthly estimated use of 129 billion face masks and 65 billion gloves globally, is resulting in widespread environmental contamination. This poses a risk to public health as waste is a vector for SARS-CoV-2 virus, which survives up to 3 days on plastics, and there are also broad impacts to ecosystems and organisms. Concerns over the role of reusable plastics as vectors for SARS-CoV-2 virus contributed to the reversal of bans on single-use plastics, highly supported by the plastic industry. While not underestimating the importance of plastics in the prevention of COVID-19 transmission, it is imperative not to undermine recent progress made in the sustainable use of plastics. There is a need to assess alternatives that allow reductions of PPE and reinforce awareness on the proper public use and disposal. Finally, assessment of contamination and impacts of plastics driven by the pandemic will be required once the outbreak ends.