Microfibers in oceanic surface waters: A global characterization

Flagmr
Must Read
Catégorie : Détection et Caractérisation
Date :9 octobre 2020
Avis TSC : Les fibres sont des objets microscopiques qui font de quelques centaines de microns à quelques millimètres de long pour quelques microns à quelques dizaines de microns de diamètre. Initialement, ces fibres étaient exclues du comptage des micro plastiques, du fait du trop grand risque de contamination par l’environnement. En effet, des fibres en suspension issue de l’abrasion de nos textiles sont en grande quantité dans l’air autour de nous. Dans les dernières études sur les micro plastiques les fibres sont maintenant intégrées. Elles représentent près de 90% des microparticules détectées. Cela pose toujours le problème de la contamination des échantillons mais les procédures commencent à se standardiser. Dans cette étude les auteurs ont analysé des échantillons de fibres provenant de différents océans du globe afin de caractériser leur origine. D’un point de vu global, il s’avère que la majorité des fibres sont d’origine cellulosique, à plus de 80%. Le reste est composé de fibres d’origine animale et d’origine synthétique. Il apparaît donc que les fibres d’origine synthétique sont minoritaires dans l’environnement marin. Cette étude appelle d’autres mesures pour clarifier les travaux antérieurs concernant les microplastiques qui aurait privilégié ces derniers alors qu’ils ne représentent qu’une fraction minoritaire des microparticules collectées. Malgré cela, la présence de MP en aussi grand nombre dans les océans n’est pas souhaitable et son évolution mérite une attention particulière.
Suaria, Giuseppe; Achtypi, Aikaterini; Perold, Vonica; Lee, Jasmine R.; Pierucci, Andrea; Bornman, Thomas G.; Aliani, Stefano; Ryan, Peter G.
Science advances : 6 (DocId: 23) eaay8493.
Microfibers are ubiquitous contaminants of emerging concern. Traditionally ascribed to the “microplastics” family, their widespread occurrence in the natural environment is commonly reported in plastic pollution studies, based on the assumption that fibers largely derive from wear and tear of synthetic textiles. By compiling a global dataset from 916 seawater samples collected in six ocean basins, we show that although synthetic polymers currently account for two-thirds of global fiber production, oceanic fibers are mainly composed of natural polymers. µFT-IR characterization of ~2000 fibers revealed that only 8.2% of oceanic fibers are synthetic, with most being cellulosic (79.5%) or of animal origin (12.3%). The widespread occurrence of natural fibers throughout marine environments emphasizes the necessity of chemically identifying microfibers before classifying them as microplastics. Our results highlight a considerable mismatch between the global production of synthetic fibers and the current composition of marine fibers, a finding that clearly deserves further attention.