The True Revolution of 1968: Mineral Water Trade and the Early Proliferation of Plastic, 1960s-1970s

Flagmr
Must Read
Catégorie : Politiques & Réglementations
Date :8 janvier 2021
Avis TSC : Cet article présente une analyse de l’histoire de la bouteille en plastique jetable pour l’eau minérale. La mise sur le marché de la première bouteille a été faite en 1968 par Vittel. Elle était en PVC. Sa commercialisation a connu un succès très rapide parmi les consommateurs. Les avis étaient partagés entre l’académie de médecine qui considérait que les effets du PVC sur la qualité de l’eau minérale et sur la santé des consommateurs n’étaient pas assez connus, et le CHSP qui a délivré les autorisations de commercialisation. Dans les autres pays européens, Allemagne et Belgique, une opposition a duré quelques années. Le passage de la bouteille verre consignée à la bouteille plastique jetable a beaucoup simplifié la gestion des circuits de consigne et l’hygiène, toutefois, dés les années 70, des articles de journaux s’inquiétaient déjà de la pollution engendrée par ces bouteilles dont la fin de vie n’était pas gérée, si ce n’est par enfouissement ou mise ne décharges ouvertes, encore fréquentes à l’époque. 50 ans après, la situation n’a pas vraiment changé significativement, les bouteilles en plastiques, toutes boissons confondues, sont encore une cause majeure de la pollution de l’environnement par le plastique. L’article analyse le contexte socio-politico économique de la France à l’époque qui a fait que la trajectoire historique de cette innovation a été un succès alors que d’autres pays ont pris d’autres trajectoires initiales, mais les histoires se sont retrouvées un peu plus loin dans le temps.
Marty, Nicolas.
Business History Review : 94 (DocId: 3) 483–505.
This article examines the 1968 decision by the French mineral water company Vittel to use PVC packaging for its main product. This was the first time this type of packaging had been used for a mainstream consumer product. By examining the causes, manifestations, and consequences of this business decision, it aims to show how this model has spread and contributed to the creation of an environmentally damaging waste regime by abandoning deposit systems. The article also seeks to show, through this case, the importance of identifying social and institutional contexts to understand the trajectory of consumer products.