When plastic packaging should be preferred: Life cycle analysis of packages for fruit and vegetable distribution in the Spanish peninsular market

Flagmr
Must Read
Catégorie : Politiques et Réglementations
Date :16 juillet 2020
Avis TSC : Les emballages alimentaires constituent une part importante de la pollution plastique que l’on retrouve à la surface des océans. Des solutions techniques sont envisageables pour substituer ces matériaux plastiques par d’autres matériaux d’origine naturelle, non pétrochimiques… La question qui se pose alors est l’analyse du cycle de vie complète de ces substituts. Sont-ils meilleurs d’un point de vue environnemental et sur quels critères se basent l’évaluation des impacts environnementaux. Les auteurs de cet article présentent un cas concret d’emballage de fruits et légumes en Espagne. Ils ont étudié différents scénarios pour remplacer les emballages en plastique de même que pour augmenter la durée de vie de ces emballages. Ils concluent que les matériaux en plastiques tels qu’utilisés aujourd’hui sont la solution la plus favorable au niveau environnemental. En regardant de plus près, il n’y a aucune faille dans la méthodologie appliquée, seuls les critères de départ sont incomplets. Ils sont focalisés sur le réchauffement climatique, l’acidification des océans, l’eutrophisation, le trou dans la couche d’ozone… À aucun moment les critères de pollution plastique océanique, d’impact sur la faune, d’impact potentiel sur la santé des animaux et des hommes, de la diffusion de molécules toxiques constituées par les additifs des plastiques, n’est pris en compte. On voit clairement que les analyses de cycle de vie telles que celles-ci sont des méthodologies tout à fait appropriées mais qu’il est très important de bien comprendre les critères de départ virgule, les conclusions sont erronées ou avec une portée très partielle.
Abejón, R.; Bala, A.; Vázquez-Rowe, I.; Aldaco, R.; Fullana-i-Palmer, P.
Resources, Conservation and Recycling : 155, 104666.
Food packaging is an important industrial sector that has great influence on food loss and waste. The search of optimal conditions to minimize the negative impacts of food packaging on the environment must promote the selection of the best available packages. This work has evaluated the environmental impact of the distribution of fruit and vegetables in the Spanish peninsular context using reusable plastic crates and single-use cardboard boxes. Discussion and decision at each phase and step of the methodology were provided, being an example to follow for similar studies in the future. For the analysis, five different impact categories were considered: global warming potential, acidification potential, eutrophication potential, ozone depletion potential and photochemical oxidant creation potential. In addition, energy and water consumption were taken into account. According to the results of the analysis, the use of reusable plastic crates should be selected, since the values of all impact categories and energy consumption indicators were higher in the case of single-use cardboard boxes. The sensitivity analysis revealed a robust preference for plastic crates in comparison with cardboard boxes even in alternative scenarios, and only the hypothetic reduction of the quality of the cardboard resulted in significant lower impacts for cardboard boxes in comparison to plastic crates in photochemical oxidant creation potential, acidification potential, and energy consumption. This work demonstrates that plastic packaging should not be totally excluded or banned, since it can be the most environmentally friendly option in certain applications.