Le MANTA paré pour une nouvelle étape

Les chiffres sont impressionnants. 45 000 heures d’étude et de développement depuis 2018. 60 ingénieurs, techniciens et chercheurs engagés. 5 laboratoires de recherche impliqués. Plus de 20 entreprises mobilisées, spécialistes de l’architecture navale, de l’hydrodynamique, de la gestion et de la production d’énergie, de l’écoconception, des systèmes de guidage, etc. Et tout cela, pour quel résultat ? Pour rédiger les spécifications techniques du MANTA.

Derrière ce nom un peu aride se cache la bible du MANTA : 150 pages de description minutieuse, et plus de 50 plans en annexe détaillant précisément les systèmes du navire, ses équipements et leur agencement. Entre la carte tendance IGN et le cahier des charges complet, les spécifications du MANTA vont permettre à nos futurs partenaires techniques de déterminer avec une parfaite exactitude les besoins auxquels ils devront répondre pour construire le MANTA.

Frédéric SILVERT est le directeur général de MANTA INNOVATION, le bureau d’études et d’ingénierie intégré de The SeaCleaners. Il a piloté l’élaboration des spécifications, avec l’aide de l’architecte naval LMG-MARIN. Il explique :

L’ambition du MANTA, c’est d’apporter une réponse ‘tout-en-un’ au fléau de la pollution plastique, en étant capable de remplir des missions variées : collecter et valoriser les déchets plastiques flottants, être un bateau de recherche scientifique, servir de vecteur éducatif et être une plateforme de démonstration de technologies pour la navigation propre et pour la gestion des déchets marins. Et tout cela, avec une empreinte environnementale minimisée !

Les défis étaient immenses pour concevoir ce navire hors du commun. Aujourd’hui, ces défis sont relevés et le MANTA est prêt à être construit. Nous sommes extrêmement fiers du résultat de ce travail et tenons à remercier sincèrement tous les partenaires qui ont contribué à l’élaboration des spécifications techniques.

C’est une étape importante qui nous franchissons ensemble. Pour chacun des salariés de MANTA INNOVATION, c’est l’aboutissement d’un travail de plusieurs années et le début d’une nouvelle étape : celle qui annonce le début des discussions avec les chantiers navals, et bientôt, nous l’espérons, le lancement de la construction du MANTA, à l’issue du processus de consultation que nous pouvons désormais ouvrir.

Frédéric SILVERT, Directeur général, MANTA INNOVATION

Le prochain grand horizon est en effet le passage de commande à un chantier naval pour la construction du MANTA.

A partir des spécifications, et toujours avec l’accompagnement de LMG-MARIN, The SeaCleaners s’apprête à lancer un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI), afin d’identifier les chantiers disposant de références commerciales et financières dans ce genre de projets innovants. Les spécifications, parce qu’elles apportent tous les éléments concrets nécessaires, seront la base de travail indispensable aux chantiers navals pour établir une offre commerciale de réalisation et un chiffrage aussi précis que possible.

En parallèle de ce travail de consultation, les équipes de The SeaCleaners iront également à la rencontre de fournisseurs d’équipements, des industriels de la construction navale et des fabricants de matériels désireux de contribuer à la construction du MANTA, à travers un mécénat financier, un mécénat en compétences ou un mécénat en nature.

Ce sera notamment le cas lors du salon EUROMARITIME à Marseille (du 28 au 30 juin 2022), rendez-vous euroméditerranéen incontournable des professionnels de la croissance bleue maritime et fluviale, qui s’est imposé comme le point de rencontre d’un secteur porteur d’avenir engagé résolument dans la transition écologique, la réduction des pollutions et la préservation des océans et des fleuves.