Les 5 choses à savoir sur Noël : les vacances les plus cool de l’année, les plus polluantes ou les deux ? 🎄🎁

Chaque année, c’est la même chose. Alors que les cloches sonnent, Mariah Carey chante, les rues s’éclairent de mille feux, la planète étouffe sous le plastique. Alors il est temps d’enfiler son pull de Noël seconde main, de se servir un bon chocolat chaud, et de lire, affalé dans son canapé, les 5 raisons qui font que Noël (en termes de plastique) ÇA CRAINT.

Mollo sur les rubans et papiers cadeaux 

Les Américains jettent 25 % de déchets en plus pendant la période des fêtes de fin d’année, de Thanksgiving au Nouvel An, que pendant toute autre période de l’année. La quantité supplémentaire de déchets générés pendant l’hiver est de 25 millions de tonnes, soit environ 1 million de tonnes SUPPLÉMENTAIRES par semaine. Si chaque famille américaine réutilisait seulement 60 cm de ruban pour emballer ses cadeaux, les 61 000 kilomètres de ruban économisés pourraient faire un nœud autour de la planète entière. S’ils emballaient seulement 3 cadeaux avec des matériaux réutilisés, cela permettrait d’économiser suffisamment de papier pour couvrir 45 000 terrains de football. Imaginez si l’on parlait de la population mondiale ? 

1 colis réceptionné, un tas de plastique non recyclé 

Aux États-Unis, UPS a livré à lui seul 800 millions de colis saisonniers en 2020. Le carton peut être recyclé mais pas les bulles d’air ou les films d’emballage. C’est l’effet secondaire des achats en ligne, notamment pendant la période de Noël. 

Vous portez un pull de Noël une fois dans l’année ? Autant le réutiliser !  

Bien qu’ils soient super mignons, on ne peut pas vraiment dire qu’ils soient très sympas pour l’environnement. 12 millions (entièrement ou partiellement en plastique) devraient être vendus cette année, en Angleterre seulement, alors que 65 millions d’entre eux croupissent déjà dans les armoires britanniques. La fast fashion, étroitement liée à la pollution plastique, est désormais reconnue comme extrêmement nuisible à l’environnement. Si vous voulez en savoir plus sur l’impact de la fast fashion, lisez l’article que nous avons écrit pour vous ! 

Emballé c’est pesé 

Rien qu’au Royaume-Uni, pendant le mois de décembre, plus de 1 250 000 tonnes de plastique et d’emballages finiront à la poubelle. Les emballages en plastique peuvent constituer un véritable problème, mais les cadeaux et les décorations représentent également une énorme quantité de déchets. Alors, ce Noël, plus que jamais : utilisons la règle des 3R : Réduire, Réutiliser, Recycler. 

Les repas de famille qui tournent mal 

Dresser une grande tablée, se mettre sur son 31, cuisiner toute la journée, les repas de Noël nous challengent chaque année ! Assiettes en plastique, nappes jetables, emballages alimentaires à n’en plus finir, sous les guirlandes de Noël, une sombre vérité se cache : les déchets se multiplient, et nous ne savons pas toujours comment y faire face. L’Agence de la Transition Écologique (ADEME) explique : « Pendant les fêtes, on achète des choses que l’on ne consomme pas habituellement : nappes jetables, plats en plastique, huîtres, et on se retrouve un peu démuni, ne sachant pas toujours comment trier ces déchets« .  

On ne souhaite pas faire nos trouble-fête : un Noël écolo, c’est possible ! On vous a même concocté une liste de cadeaux responsables pour faire plaisir à vos proches en toute conscience. C’est cadeau, c’est Noël.