Un mail et une photo (nappes d’hydrocarbure) ont été transmis par Yvan Bourgnon le 14 juillet pour vous faire part d’un premier constat de pollution sur son Défi Bimedia, le passage du Nord-Ouest.

« Photo du jour dans le Détroit de Béring alors que seulement quelques dizaines de bateaux passent là par an pendant seulement 5 mois de l’année. »

Le témoin d’une forte pollution maritime

Si le but de son Défi Bimedia est de réaliser un exploit, il a surtout pour vocation de dénoncer comme lors de son tour du monde les conséquences du réchauffement climatique et de la pollution qui touche les océans. « Montrer que si je peux naviguer dans les passage du Nord-Ouest, même en été, c’est lié au réchauffement climatique, rappelle Yvan Bourgnon. Et parler de la pollution aux plastiques. Dans cette région, je serai le témoin de la beauté de cette nature et de l’existence d’une très forte pollution liée aux courants marins. »

Et cette aventure est l’occasion de donner encore plus de poids à son projet Manta, un navire collecteur de déchets plastiques qui pourrait prendre la mer dans trois ans. « Nous ne perdons pas de temps. Nous avons encore deux années d’études à mener, prévient l’aventurier. Nous sommes même en avance sur les levées de fonds. »

Sur ce bateau à deux mâts couvert de panneaux solaires, Yvan Bourgnon veut se lancer dans une nouvelle activité : le nettoyage des océans via son association The Sea Cleaners. «Avec ses herses de 1,50m de profondeur, ce bateau sera un mélange de moissonneuse batteuse et de chasse neige. Il pourra ratisser la mer sur 72 mètres de large afin de récupérer tous les objets flottants ou entre deux eaux, à une vitesse de deux nœuds pour ne pas capturer les mammifères marins», explique Bourgnon qui partira pour des campagnes de «deux semaines à deux mois» en compagnie d’une douzaine de personnes, navigants et scientifiques. Première tournée du bateau ramasseur d’ordures espérée pour 2021.

Le passage du Nord-Ouest devrait durer environ 60 jours

Toute l’équipe The Sea Cleaners est derrière son président Yvan Bourgnon qui nous fera part de son aventure extrême et nous promet des images et récits de toute trace de pollution maritime. L’équipe reste sur le pont pour la phase 2 du projet et ses choix techniques. A la rentrée, dès le retour de son président, The Sea Cleaners vous fera part des avancées du développement du projet Manta.

Suivez Le Défi Bimedia d’Yvan Bourgnon : http://ledefibimedia.com/

SOUTIEN FINANCIER

Comment participer à notre Action ?

Le paiement se fait via la plateforme sécurisée de PayPal.
Comment faire un don et avantages fiscaux

AGIR : faire un don à l'association The Sea Cleaners