Les données techniques du manta

Propulsion Hybride Innovante

Une propulsion hybride innovante pour un navire propre

Pour une empreinte carbone réduite au minimum, le MANTA sera propulsé, non seulement par des gréements automatisés, mais aussi par des groupes de propulsion à hélices entraînés par des moteurs électriques. 

L’électricité nécessaire à l’alimentation de ces gréements et moteurs électriques sera fournie par les équipements embarqués de production d’énergie de sources renouvelables et par l’unité de valorisation énergétique des déchets collectés.

Équipements de production d'énergie

2 éoliennes Darrieus
~500 kW

~2000 m² de panneaux solaires
100 kW

4 gréements automatisés
+ de 2500m² de voiles

1 unité de valorisation énergétique des déchets
500 kW

Equipements Production Energie
Grande Mobilite Illimite

Grande mobilité et rayon d'action illimité

Avec son mode de propulsion hybride, le MANTA dispose de la mobilité nécessaire aux déplacements rapides vers les embouchures et les estuaires des fleuves, là où les nappes de déchets plastiques sont encore concentrées par les vents et les courants, et n’ont pas encore commencé ni à se désagréger, ni à entamer leurs dérives océaniques vers les « continents de plastique ».

Le MANTA peut également intervenir rapidement partout dans le monde, suite à une catastrophe naturelle (ouragan, tsunami, …) sur des zones de pollution denses, pour collecter les macro-déchets flottants avant qu’ils ne coulent au fond des mers.

Autonomie optimale

La grande capacité de production et de stockage d’énergie (~100 tonnes de batteries) embarquée à bord, ainsi que la propulsion hybride (voiles et hélices de propulsion), offrent au MANTA une autonomie maximale pour ses déplacements ou ses phases de travail.

Autonomie Optimale
Usine Embarquee

Une usine embarquée

Pour collecter, trier, compacter, stocker et valoriser énergétiquement les déchets plastiques

Un système de collecte inédit en mer

Le système de collecte de déchets est l’objet de toutes les attentions. Les bureaux d’étude sont mobilisés pour mettre au point une solution innovante et efficace. Les collecteurs, situés entre les coques du navire, auront la capacité de ramener rapidement les déchets à bord vers l’unité de tri manuel.
Systeme Collecte
Unite Tri Dechets

Une unité de tri des déchets

En aval du système de collecte, les déchets sont convoyés vers des tables de tri où des opérateurs séparent manuellement les déchets plastiques et métalliques, les matériaux organiques non souillés ou encore les contenants qui pourraient encore contenir des produits toxiques ou dangereux.

Une capacité de stockage de 600 m³

Les déchets triés sont ensuite acheminés par des convoyeurs vers des compacteurs afin d’en extraire le maximum d’eau et de les compacter en balles de ~1m³ qui pourront être facilement acheminées, par convoyeurs, dans les cales du MANTA. Le MANTA peut ainsi stocker l’équivalent de 250 tonnes de déchets dans ses coques avant de les ramener à terre pour qu’ils soient traités dans des unités de traitement ou de recyclage des déchets.
Systeme Collecte
Equipement Production Energie

Une unité de valorisation énergétique des déchets

Une unité de valorisation énergétique des déchets est installée à bord afin de convertir les déchets collectés en électricité. Cette unité comprend tout d’abord des équipements de préparation des déchets pour les sécher et les homogénéiser en termes de granulométrie. Ces déchets préparés sont ensuite convertis en gaz et en huiles par un procédé de type «Pyrolyse», «Pyrogazéification» ou «Dépolymérisation catalytique» encore à l’étude, avant d’être finalement convertis en électricité.

Les gros débris flottants

Avec ses 2 grues puissantes, le MANTA pourra aussi sortir de l’eau des débris flottants plus gros (filets dérivants, containers perdus par les navires, débris venus de la terre, …) pour les stocker à bord et les ramener à terre pour qu’ils soient traités dans des filières dédiées.
Grues Gros Debris Flottants
Donnees Partagees

Une source de données partagées

Pour améliorer les connaissances de la pollution plastique océanique et renforcer la prévention contre la pollution, le MANTA dispose d’un véritable laboratoire scientifique qui permettra à l’équipe scientifique à bord de géo-localiser, de quantifier et de caractériser les déchets lors des campagnes de collecte. Les données seront fournies à l’ensemble de la communauté scientifique internationale en Open data.