Le Manta

Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans

Le MANTA est le premier navire hauturier capable de collecter en grande quantité les macro-déchets plastiques qui flottent sur les océans.

Concentrant dans sa conception les technologies les plus innovantes en matière de production d’énergie propre, il est autonome et bénéficie d’une manœuvrabilité optimale lui permettant d’intervenir rapidement dans les zones les plus fortement polluées, aussi bien en haute mer que le long des côtes ou dans les estuaires des 10 grands fleuves d’où proviendrait 90 % de la pollution plastique déversée dans les océans.

UN GÉANT DES MERS CONTRE LA POLLUTION

70 m de long – 49 m de large – 61 m de haut

 

UNE PROPULSION HYBRIDE INNOVANTE POUR UN NAVIRE PROPRE

Pour une empreinte carbone réduite au minimum, le MANTA sera propulsé par des voiles DynaRig et par quatre moteurs électriques. Pour les alimenter, il embarque plusieurs technologies combinées de production d’énergie renouvelable associées à un système de stockage énergétique optimisé.

GRANDE MOBILITÉ : INTERVENTION RAPIDE
2 éoliennes Darrieus – 500 Kw/h produits.
Avec son mode de propulsion hybride, le MANTA dispose de la mobilité nécessaire aux déplacements rapides vers les bancs de plastiques encore concentrés par les vents et les courants, avant qu’ils n’entament leurs dérives océaniques vers les « continents de plastique ».

RAYON d’ACTION : TOUTES LES MERS
2000 m² de panneaux solaires-200 Kw/h

Le MANTA peut intervenir partout dans le monde et rapidement sur les zones de pollution les plus denses, aussi bien près des côtes, dans les estuaires ou en haute mer pour collecter les macro-déchets flottants avant qu’ils ne coulent au fond des mers.

AUTONOMIE OPTIMALE
4 gréements DynaRig automatisés

Cette grande capacité de production et de stockage d’énergie (100 tonnes de batteries) et la propulsion hybride (voile et moteur électrique) offrent au MANTA une autonome maximale pour ses déplacements ou ses phases de travail.

UNE USINE EMBARQUÉE

Pour collecter, trier, compacter et stocker les déchets plastiques

Un système de collecte inédit en mer

Le système de collecte de déchets est l’objet de toutes les attentions. Les bureaux d’étude sont mobilisés pour mettre au point une solution innovante et efficace. Les 3 collecteurs, situés entre les coques du navire, auront la capacité de ramener rapidement les déchets à bord vers l’unité de tri manuel.

 

Protection de la faune marine

Lors des phases de collecte, quand le Manta évoluera à environ 2 nœuds, il sera équipé d’un système d’émission sonore qui éloignera les cétacés et autres poissons de sa route pour éviter la capture accidentelle.

 

600 m³ de capacités de stockage

Les déchets marins sont ensuite acheminés par un système de tapis roulants sur la zone de tri manuel où les matières plastiques valorisables sont séparées des autres débris et compactés en balles de 1m³. Le MANTA peut stocker 250 tonnes dans ses coques pour être ensuite acheminées à terre vers des unités de recyclage.

 

Une source de données partagées

Pour améliorer les connaissances et renforcer la prévention contre la pollution, Le MANTA a un véritable laboratoire scientifique à bord qui permettra la géolocalisation, la quantification et la qualification des déchets. Les données seront fournies à l’ensemble de la communauté internationale en Open data.

 

Les gros débris flottants

Avec à ses deux grues puissantes, le Manta pourra aussi sortir de l’eau des débris flottants plus gros, (filets ou les containers perdus par les navires, débris venus de la terre). Ils pourront être stockés pour être éliminés à terre dans des filières dédiées.

 

.

.

.

.

.

.

.

UN DÉFI TECHNOLOGIQUE

De par la combinaison des technologies de propulsion, de production d’énergie propres et les missions auxquelles il est destiné, le Manta est un navire unique et complexe. Une innovation pour un projet unique.

 

Le Consortium technique

Un consortium technique a été mobilisé pour relever le défi technologique que représente la conception et la construction du premier quadrimaran géant collecteur de macro-déchets plastiques.

Le consortium regroupe nos prestataires et des partenaires qui ont souhaité nous apporter leur expertise et leur moyens, humains et matériels, dans leur domaine de compétence pour collaborer à l’élaboration du projet.

 

Les études de faisabilité

La première phase du projet a été confiée au cabinet d’architecte V-Design de Stephan Vallet qui a réalisé les études de faisabilité du navire.

 

SOUTIEN FINANCIER

Comment participer à notre Action ?

Le paiement se fait via la plateforme sécurisée de HelloAsso.
Comment faire un don et avantages fiscaux

AGIR : faire un don à l'association The Sea Cleaners